19 février 2017

Le miracle de Trans

En juillet 1536, l'empereur Charles Quint envahit la Provence. Ses troupes passent par Trans et font de nombreux dégâts dans le village. Le Conseil Communal ordonne l'évacuation des habitants qui se réfugient dans la campagne. "De tous les villages maltraités, celui de Trans fut le plus à plaindre car il reçut toutes sortes de mauvais traitements jusqu'à voir mettre le feu dans l'église" (Cf. Gaufridi Jean-François, Histoire de la Provence, Aix 1664). Après le départ des gens de guerre de l'empereur Charles Quint, un prêtre de... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 février 2017

Souci d'urbanisme en 1795

   Requête de la Municipalité de Trans aux Administrateurs du district de Draguignan. " Citoyens, le bourg de Trans est réduit à un bien petit espace, étant cerné, au nord et au levant par la rivière Nartuby et des précipices, et au midi et au couchant par l'enclos national (il s'agit du château et du parc du ci-devant seigneur confisqué par la nation après l'exécution du marquis Louis-Henry de Villeneuve à Paris le 4 prairial an II), de manière que les habitants ne pouvant avoir des emplacements pour construire des... [Lire la suite]
01 février 2017

Quelques précisions sur la filature de soie de Trans

  La filature est ce grand bâtiment gris à gauche devant lequel posent les ouvrières. Pour faire suite à mon article sur la Filature de soie de Trans, je vous fais part d'un mail qu'un de mes amis généalogistes, André de Draguignan, m'a écrit. Il est très intéressant car il m'apporte des précisions sur les propriétaires de la filature. "Ma chère Nadine, j'ai été très intéressé par ton article sur la soie et la filature de Trans. Je voudrais y apporter quelques précisions. La "filature GARNIER" pourrait s'appeler... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2017

L'histoire de la soie, la filature de soie de Trans

 Le cocon du ver à soie se compose de deux enveloppes : l'une extérieure qui consiste en une sorte de gaze très lâche, l'autre intérieure qui est formée d'un tissu très serré. Cette dernière est le cocon proprement dit et fournit seul un fil de grande valeur ; l'autre, à cause de son irrégularité, ne peut être dévidée et ne donne qu'une soie propre à être cardée. L'enveloppe extérieure enchevêtre ses fils aux menus rameaux entre lesquels le ver s'est établi ; elle n'est qu'une sorte d'échafaudage, de hamac où la chenille... [Lire la suite]
14 janvier 2017

Le débordement de la Nartuby en 1827

  La Nartuby, petite rivière entièrement varoise, de 32 km de longueur, a deux sources différentes qui, à environ 1000 m d'altitude sortent de terrains calcaires. Elles sont distantes, à vol d'oiseau, de 20 km l'une de l'autre. La première, à 1km au levant du château de Vérignon, forme la Nartuby d'Ampus. La seconde, à l'ouest du Blac Meyanne et au nord de Bargemon, engendre la Nartuby de Châteaudouble ou Nantuby. Les deux minces cours d'eau se réunissent près de la source des Frayères (en provençal fraièro ou freièro, lieu... [Lire la suite]
08 janvier 2017

Les meuniers de grignons

Grignons d'olives Si l'on se réfère à la définition donnée dans le dictionnaire, un meunier est une personne qui exploite un moulin à grains, et, pour le commun des mortels, ces grains sont des grains de blé. Or, il existait à Trans, deux moulins appartenant à Monsieur Saurin (ancien maire du village) qui utilisaient des grignons (noyaux d'olives) pour fabriquer de la farine. L'un se trouvait à la Calade (dans l'immeuble de Monsieur Cotta), l'autre était rue Barbecane. Ces deux moulins étaient exploités par les deux frères Beltramo... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

02 janvier 2017

Les meuniers de l'huile

  Au cours du XIXè siècle, il y a eu à Trans entre 20 et 25 moulins à huile. Un des derniers construits fut celui de la famille Audibert (dont la descendante habite toujours Trans) qui est devenu de nos jours le restaurant le Moulin de la Gardiole. Il porte encore fièrement sur le haut de sa façade l'intitulé " Maison fondée en 1882". Il avait été créé par Siméon Audibert, plus tard, ce fut Joseph, son fils, qui pris sa suite. Ce moulin trouvait sa force motrice dans les eaux de la Nartuby, une roue à aube... [Lire la suite]
22 novembre 2016

Les battues sous l'ancien régime

    Délibération Rapport présenté par le Maire au Conseil de la Communauté du 20 juillet 1788 - Le Sieur Maire représente que les bêtes féroces qui ont répandu la terreur dans cette contrée et qui ont malheureusement dévoré quelques personnes dans les environs, ont donné lieu à des battues faites dans plusieurs terroirs. Les Sieurs Consuls ayant été avertis qu'un des ces animaux était dans le terroir de La Motte, et les Consuls du lieu ayant fait demander à cette Communauté quelques secours et hommes, le 28... [Lire la suite]
10 novembre 2016

Délibérations du Conseil de la Communauté de Trans

Je vous propose de découvrir trois délibérations du Conseil de la communauté de Trans sous l'Ancien régime. 1°/ Drapeau pour les bravades (1788) Assemblée du Conseil de la Communauté du 10 août 1788. Exposé du Maire : La Communauté a toujours eu un drapeau à ses couleurs pour servir aux bravades autorisées par arrêt de la Cour et autres cérémonies publiques. Celui qu'elle a fait faire depuis plusieurs années est en mauvais état et les capitaines de la bravade à faire à l'occasion de la prochaine fête de St Roch prient la... [Lire la suite]
04 novembre 2016

Insubordination envers le procureur fiscal

Le procès-verbal ci-après ne donne pas l'impression que le peuple avait, au milieu du XVIIIe siècle, un très grand respect des autorités civiles et ecclésiastiques. "L'an 1748 et le 13 du présent mois de mai, faisons savoir, nous, Paul-Antoine Goiran, procureur fiscal en la juridiction de ce lieu de Trans, qu'ayant entendu le jour d'hier, jour du St Dimanche, 12 du courant, sur les huit heures du matin, qu'il se faisait un grand tumulte devant la porte de la paroisse de ce lieu, nous y serions porté, pour empêcher, suivant le dû de... [Lire la suite]