28 novembre 2016

Affermage des biens seigneuriaux en 1773

   Par acte du 13 novembre 1773, le Marquis de Trans donne aux Sieurs Jean Jacques Jerffroy, négociant au Luc, et Joseph Bouis, négociant de Flassans, la ferme générale des biens détaillés ci-après : 1° Cinq moulins à huile banaux dont trois sont situés en delà de la rivière Nartuby et deux en deça, à côté du village, vers le midi - moulins où toutes les olives cueillies dans le terroir de Trans doivent être détritées moyennant un droit de mouture d'une coupe d'huile sur vingt. Les assujettis sont aussi obligés, après... [Lire la suite]

16 novembre 2016

Quelques notes sur Trans

  Trans,premier marquisat de France, dans l'ordre chronologique : la baronnie fut érigée en marquisat par le roi Louis XII en 1505. 10 janvier 1576 : Achat par l'abbé Jean Parat de la bastide d'Esclans (terroir de La Motte). Notre-Dame de Pitié : Chapelle située à Trans, à la bifurcation des routes du Muy et des Arcs. Le 30 mars 1577, fondation du Prieuré de Notre-Dame de Pitié par Claude II de Villeneuve, marquis de Trans. - Acte fait à Trans, dans la salle du château (il s'agit du vieux château qui fut détruit en... [Lire la suite]
28 février 2014

Rapports entre le seigneur et le prieur en 1788

  Quels étaient les rapports que les trois ordres entretenaient à la veille de la Révolution ? La discussion qui suit en donne une idée. Il s'agit de la correspondance entre le seigneur et le prieur curé de Trans au sujet d'un travail à faire pour rendre les débordements de la rivière moins catastrophiques. Les deux interlocuteurs font assaut de politesse, de prévenances et de manifestations de cordialité. Leurs lettres sont on ne peut plus évocatrices de la vie au XVIIIème siècle.     ... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 février 2014

Trans au cours du XVIIIe siècle

  Un recensement effectué en 1765 en Provence, avait dénombré pour Trans 1066 habitants. Par la suite, cette population augmenta jusqu'à environ 1200 habitants au moment de la Révolution. Tout les gens habitaient en grosse majorité dans le village. Très rares étaient ceux qui demeuraient de façon permanente à la campagne dans des bastides. L'agglomération avait des dimensions plus réduites qu'à l'heure actuelle puisqu'elle ne se composait que de 196 maisons. Cependant, elle venait de connaître au cours... [Lire la suite]