07 février 2014

Bienvenue à Trans en Provence

J'ai mis en place ce blog sur Trans en Provence pour parler de mon village, de son histoire, de ses habitants, de son passé tout simplement... pour qu'il en soit un petit peu la mémoire. Je ne suis pas historienne, ni spécialiste en quoi que ce soit, mais je suis curieuse de tout. Mes recherches généalogiques m'ont conduite à m'intéresser à l'histoire, la grande et la petite.   Mon autre blog :  Passion Provence  http://www.passionprovence.org
Posté par Nadine de Trans à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2014

Rapports entre le seigneur et le prieur en 1788

  Quels étaient les rapports que les trois ordres entretenaient à la veille de la Révolution ? La discussion qui suit en donne une idée. Il s'agit de la correspondance entre le seigneur et le prieur curé de Trans au sujet d'un travail à faire pour rendre les débordements de la rivière moins catastrophiques. Les deux interlocuteurs font assaut de politesse, de prévenances et de manifestations de cordialité. Leurs lettres sont on ne peut plus évocatrices de la vie au XVIIIème siècle.     ... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 février 2014

Construction d'une scie à eau en 1782

  L'acte dont je vous livre la teneur ci-après concerne l'édification de la maison située au 12 avenue de la    Gare. Elle abrite actuellement la pharmacie des Cascades.         *****************************   Par acte en date du 10 mai 1782 passé par devant maître Garcin notaire à Trans, Louis Henry de Villeneneuve, marquis de Trans, transporte et aliène par bail emphitéotique à Claude Roquemaure, charpentier du lieu, "une contenance de terrain... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 février 2014

Le Bosquet et la Terre de l'Escaillon

Au début du XVIe siècle, à une époque où aucune restriction n'avait été apportée au droit de chasse, tout le terrain compris entre les Croisières, au haut de la montée de la route des Arcs et la fontaine appelée Font-Cabrette, au quartier de Saint-Vincent, était entièrement boisé. Cet endroit était appelé indifféremment Bosquet, Bousquet ou encore Gardiole. L'appelation de Bosquet qui ne s'applique plus de nos jours qu'au bosquet situé entre l'agglomération et la route du Muy, était la plus usitée. Cet immense... [Lire la suite]
27 février 2014

Fugit irreparabile tempus

    "Fugit irreparabile tempus", le temps, irréparable, fuit. Le temps s'enfuit perdu pour toujours. C'est une citation du poète romain Virgile dans ses Géorgiques, liv. III, v. 284. Cette expression est fréquemment utilisée sur les horloges et les cadrans solaires. C'est le cas à Trans où la façade de notre bel hôtel de ville, construit au XVIIIème siècle, est ornée d'un cadran solaire. De part et d'autre, deux angelots qui représentent l'un la lune, l'autre, le soleil. Le fronton est l'oeuvre d'un sculpteur... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 février 2014

Contrat passé entre le marquis de Villeneuve et son jardinier

Le contrat passé le 12 novembre 1773 par devant maître Garcin notaire à Trans, entre le marquis Louis Henri de Villeneuve et Joseph Garcin dit Perlon son jardinier règle les travaux que ce dernier devait effectuer dans le parc seigneurial. Le marquis de Villeneuve était colonel du régiment Royal-Roussillon et il envisageait de quitter ses fonctions pour venir se fixer définitivement à Trans. Ce contrat a été fait pour deux années du 1er janvier 1774 au 31 décembre 1776 moyennant la somme de 400 livres par... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

25 février 2014

Le plan du parc du château de Trans tel qu'il existait en 1780

   Cet article sera en deux parties. Je vais tout d'abord vous expliquer le plan ci-dessus. Puis, dans un autre article qui suivra je vous parlerai du contrat passé entre Louis Henry de Villeneuve marquis de Trans et son jardinier, Joseph Garcin dit Perlon pour l'entretien du parc de son château. Le marquis Louis Henry de Villeneuve était colonel du régiment Royal-Roussillon et il envisageait de quitter ses fonctions pour venir se fixer définitivement à Trans. Il avait fait construire vers 1750 un... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
20 février 2014

Trans au cours du XVIIIe siècle

  Un recensement effectué en 1765 en Provence, avait dénombré pour Trans 1066 habitants. Par la suite, cette population augmenta jusqu'à environ 1200 habitants au moment de la Révolution. Tout les gens habitaient en grosse majorité dans le village. Très rares étaient ceux qui demeuraient de façon permanente à la campagne dans des bastides. L'agglomération avait des dimensions plus réduites qu'à l'heure actuelle puisqu'elle ne se composait que de 196 maisons. Cependant, elle venait de connaître au cours... [Lire la suite]
19 février 2014

Procès fait en 1742 au cadavre d'un pendu

   On sait que, sous l'Ancien Régime, le suicide était considéré comme un crime. Le suicide est en effet, un homicide volontaire mais d'un caractère un peu particulier, puisque c'est un homicide de soi-même.     Dans le courant du mois de janvier 1742, près du village de Trans, on trouva un homme pendu à un olivier. Il s’agissait d’un soldat du régiment de Cambrésis, originaire de Draguignan et nommé Jean PASCAL. Il y avait à l’époque à Trans, une juridiction seigneuriale. Elle comprenait un... [Lire la suite]
Posté par Nadine de Trans à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 février 2014

La chapelle Saint-Roch

Notre fête locale a lieu au mois d'août pour la Saint-Roch. Mais quelle est l'origine de cette fête ? Dans les premières années du XIVe siècle, si l'on en croit la tradition, se serait produit l'un des évènements les plus importants de l'histoire religieuse de Trans. Un pèlerin déjà célèbre par ses vertus et ses miracles, Roch de Montpellier se rendait à Rome. On dit qu'en cours de route, il passa à Trans alors que le peste sévissait aux alentours. A Draguignan notamment, les victimes étaient si nombreuses qu'on... [Lire la suite]