Café du Var

 A Trans comme de partout, dans tous les villages, il était courant de désigner une même famille par un surnom, un sobriquet qui lui était propre et qui pouvait éventuellement se transmettre de génération en génération pour la distinguer d'une famille homonyme. Mais il était aussi courant de donner un surnom particulier à une seule et même personne, généralement à son insu. On le lui attribuait en fonction de son physique, de son caractère, de son origine, d'une action qui lui était propre, etc... Pour vous donner une idée de ces surnoms, j'ai interrogé quelques Transians qui se souviennent, chacun à leur époque, puisqu'ils n'ont pas le même âge, qu'il y avait telle ou telle personne qu'on appelait de telle ou telle façon. Je n'ai choisi aucun ordre particulier pour les citer.  

- Parmi les nombreux Orgias, "Mamanca" (Il m'a manqué), "Senso artèou" (Sans orteil), "La Peire" (La poire), Le Mescle.

- Edouard Brunengo dit "Tabagras".  

- Boyer dit "Buisson".  

- Le mari de Jeannette Castellan était surnommé "Traou" parce qu'il était fossoyeur.  

- La mère de Gaston Sciandra était appelée " Lucie des petits yeux".  

- La mère de Nénette Martin, "Manche d'ombrelle".  

- Monsieur Giraud dit "Mange merde" parce qu'il en avait mangé pour une pièce de 5 francs quand il était jeune (un pari entre copains sans doute).  

- Madame Pellerud était dite "Tortelle".  

- Françoise Roux dite "Chiquinotte".  

- Marie Ferrero était "Marie la Nègre".  

- Ferdinand Lyon dit "La Visquette".  

- Laugier dit "L'agasson".  

- Lerda "La Piatte" (village du Piémont dont il était originaire).  

- Maurice Brunengo "La Mûle".  

- Louis Brunengo dit "Le Préfet" parce qu'il travaillait à la préfecture.  

- Pierrot Mireur était "Pilu".  

- Monsieur Guiol dit "Gioù cagagne".  

- Elisa Andrac dite "La machotte" (La chouette).  

- La Matelotte.  

- Anna Brunengo dite Ninchotte.  

- Jean Ferrero dit "Jean lou bletoun".  

- Louise Calès était dite "Saccoche".  

- Lucien Chiapello dit "Tercile" était surnommé "Tournus".  

- Jauffret le goï (Le boîteux).  

- Il y avait aussi Campana surnommé "Quarante et passe poules" parce que c'était une expression qu'il employait.  

- La "Bonasse".  

- Garcin dit "Chichi panpan".  

- Joséphine Laugier épouse Dégenève dite "Fifi piqûre" parce c'était la seule "infirmière" du village et qu'elle a dû piquer toutes les fesses de Trans y compris les miennes... etc.  

Il y en a d'autres, je ne les connais pas tous et mes contributeurs non plus. Si d'autres surnoms vous reviennent en mémoire en lisant cet article, vous pouvez toujours me les communiquer. Ils seront les bienvenus.